mesure d'audience

chat norvégien, chatterie du Pré du Walhalla, lien vers les nouvelles

English version.

Accueil

Nos chats

Nos chatons

Nos plans

Portées précédentes

La chatterie

Le chat norvégien

Nos chatons exportés

Hommage à Narya

Galeries photos

Informations

Nous contacter

Livre d'or

Liens

Le Pré du Walhalla sur logo Facebook

Le Pré du Walhalla sur

Conseils vétérinaires et d'élevage

Sans être exhaustive, cette page est un pêle-mêle d'un petit peu tout ce qu'il est bon de savoir pour accueillir sereinement un chat à la maison.

Nous vous y proposons divers sujets tels que :

Nous espérons que vous y trouverez réponse à de nombreuses questions. Si toutefois cela n'était pas le cas, n'hésitez pas à contacter un vétérinaire qui sera le mieux placé pour vous aider à trouver une solution à vos problèmes.

Haut de page

À SAVOIR AVANT DE CHOISIR VOTRE COMPAGNON

Avant de choisir votre prochain compagnon, veillez à vérifier sa bonne santé. Sachez que la loi interdit de céder un chaton ou un chiot avant l'âge de 8 semaines. Pour un chat, ayez plutôt la patience d'attendre qu'il ait 12 semaines, sa mère a encore à lui enseigner quelques bonnes manières félines.

Un chaton ne peut être vendu en France qu'identifié (par tatouage ou puce électronique). Vérifiez toujours que le chaton est vacciné (au moins typhus et coryza) et vermifugé.

Un chat de race doit être vendu avec ces documents :

Un chat ne peut être dit "de race" que s'il est inscrit sur un livre d'origine reconnu par le Ministère de l'agriculture, soit le Livre Officiel des Origines Félines (LOOF) pour les chats nés en France, et possède donc un pedigree.

Les vaccins existants actuellement en France et recommandés pour les chats sont les suivants :

Haut de page

QUELQUES POINTS DE RÉGLEMENTATION

Au jour de la mise en forme de cette page, le paysage réglementaire est en pleine mutation. Toutefois, certains textes permettent de cadrer la vente d'un animal de compagnie et nous vous en proposons ci-après quelques extraits qui nous semblent intéressants.

Extrait du décret n°90-572 du 28 juin 1990 (relatif aux vices rédhibitoires dans les ventes et échanges d'animaux domestiques) :

Extrait de l'arrêté du 2 août 1990 (fixant les critères d'établissement d'un diagnostic de suspicion pour les maladies du chien et du chat) :

Le ministre de l'agriculture et de la forêt ... Arrête :

Haut de page

L'ACCUEIL D'UN NOUVEL ARRIVANT ET SON INSTALLATION

Afin d'accueillir au mieux votre nouveau compagnon, il vous faudra pourvoir, avant son arrivée, à l'achat de tout son matériel :

De plus, il convient d'installer la litière de votre chat dans un coin calme et un peu isolé. L'emplacement du coin repas doit être éloigné de la litière.

Haut de page

L'ÉVOLUTION, LA CROISSANCE ET LA VIE D'UN CHAT

L'éducation du chaton :
- Outre les apprentissages fondamentaux, le rôle de la mère est primordial et impose que le chaton reste au contact de celle-ci un temps suffisant pour ce transfert de connaissances (légalement 8 semaines suffisent mais les éleveurs félins préfèrent généralement attendre l'âge de trois mois). La mère enseigne notamment à ses chatons les comportements de toilettage, d'élimination (litière), d'alimentation (hors tétée) et de chasse (au travers du jeu, il est à noter que c'est à ce moment que la mère leur apprend à ne pas sortir les griffes).
- La socialisation du chaton est également très importante. Il faut, pour cela, fournir au chaton un "milieu enrichi" (source de stimulations propres à éveiller leurs sens et leur intelligence). De la qualité de cette socialisation dépendra le comportement futur du chaton envers son propriétaire, les enfants, les autres animaux (chats, chiens, lapins...) et son environnement (bruits d'aspirateur, télévision, radio ...). Pour faciliter la socialisation du chaton, on peut faire manipuler le jeune chaton par des personnes étrangères à la famille dès les premières semaines de vie en respectant bien évidemment les règles d'hygiène et de manipulation délicate.

L'alimentation :
Le sevrage du chaton peut être commencé dès l'âge de 4 à 5 semaines. Il s'achèvera à environ 8 semaines bien que le chaton tête encore sa mère si celle-ci le lui permet.
De manière générale, un chat préfère une alimentation "à volonté" plutôt qu'un seul repas par jour. Il est rare qu'un chat soit obèse bien que cela tende à se généraliser. Il faut, pour éviter ce désagrément, que votre chat soit bien dans sa tête. S'il s'ennuie ou se sent délaissé, il peut adopter des comportements non désirés (boulimie, nettoyage excessif avec problèmes dermatologiques, dépression ...).

L'obéissance :
Le chaton comprend les différentes intonations de la voix et un "NON" ferme, accompagné parfois d'un bruit sec (claquement de doigts) suffit à lui interdire des comportements indésirables (griffade, morsure, ...). Toutefois, gardez à l'esprit que cet animal a conservé des instincts que vous pourrez difficilement contrôler (marquage urinaire, envie de voler un aliment tellement alléchant sur la table de la cuisine et laissé sans surveillance, ...). Aussi, vous devrez lui laisser une "marge de manœuvre" suffisante et ne pas tout lui interdire. Si le "NON" ne suffit pas, vous pouvez aussi essayer le spray d'eau froide pendant qu'il est en train d'exécuter sa mauvaise action en prenant la précaution de ne pas le regarder. Il est très fortement déconseillé de frapper un chat car celui-ci deviendra méfiant et n'adoptera de toute façon pas l'attitude souhaitée.

La reproduction :
Les chats sont pubères dès l'âge de 6 à 8 mois, parfois même avant.
La plupart des mâles, et parfois quelques femelles en chaleur, peuvent adopter un comportement de marquage urinaire. Pour éviter ce désagrément, il est préférable, si votre chat n'est pas destiné à la reproduction, de le faire stériliser dès le plus jeune âge. Vous éviterez également ainsi les portées non désirées pour les femelles et les bagarres, avec des conséquences plus ou moins graves, pour les mâles qui sortent.
De notre point de vue, l'utilisation d'une pilule contraceptive est fortement déconseillée et à plus forte raison sur le long terme (risques importants de métrite, infection de l'utérus).

Haut de page

LES BESOINS DE VOTRE COMPAGNON

L'alimentation :
Nous avons révisé notre position sur l'alimentation que nous recommendons. En effet, des problèmes dus notamment aux mycotoxines présentes essentiellement dans les céréales trop présentes dans bon nombre de croquettes nous ont fait choisir de préférer une alimentation plus naturelle, c'est-à-dire avec de la viande crue principalement (BARF). Il existe bon nombre de sites web donnant des conseils à ce sujet pour ceux qui sont intéressés. Il est toutefois important de préciser que le foie ne doit être donné qu'occasionnellement et en petite quantité (risque d'hypervitaminose A). De même, il ne faut pas nourrir son chat avec de la viande hâchée puisque la taurine s'altère au contact de l'oxygène et la surface de contact est plus importante sur la viande hâchée en comparaison de la même quantité entière ou en morceaux suffisamment gros.
Il faut impérativement laisser à disposition de votre chat une eau propre. Il préférera un récipient en verre ou en céramique plutôt qu'en plastique qui a tendance à garder les odeurs. Sa consommation d'eau dépendra évidemment des conditions climatiques, mais aussi de son alimentation (l'alimentation en croquettes demande plus d'apport d'eau).

L'élimination :
Le chaton répond, à sa naissance, aux stimulations de sa mère qui, en lui léchant l'anus, déclenche après chaque têtée la défécation et la miction. Le bébé ne pourra contrôler neurologiquement ce fonctionnement que vers l'âge de trois à quatre semaines. Dès la fin de son premier mois, il commence donc, sous l'égide de sa mère, à utiliser le bac a litière avec plus ou moins de "savoir-faire". Néanmoins l'apprentissage de la propreté chez un chaton est très rapide (environ une semaine).
Pour encourager votre chat à l'utilisation de sa litière, son bac doit être déposé dans un endroit calme, abrité et éloigné de sa nourriture et de son eau. La litière doit être maintenue propre (élimination des déchets au moins une fois par jour). Il existe différentes variétés de litière.

Le toilettage du norvégien :
Le chaton entame l'apprentissage de son propre toilettage dès l'âge de quinze jours.
Toutefois, à l'âge adulte dès que le pelage est important et afin d'éviter que votre chat n'avale trop de poils (risque d'occlusion intestinale), il est conseillé de le brosser environ une fois par semaine. Plus fréquemment en période de mue (printemps-automne). Il convient de veiller particulièrement à la formation de noeuds sous les plis des pattes et au niveau de la collerette.
Le bain n'est pas nécessaire si votre chat n'est pas amené à participer à des expositions. Si, toutefois, vous étiez amenés à laver votre compagnon, choisissez un shampoing adapté à son poil et à son pH de peau (nous vous déconseillons fortement les shampoings pour humains).
En appartement, et malgré l'utilisation d'un griffoir (nécessaire à son bien-être), il peut être nécessaire de couper les griffes de votre chat. Bien pratiquée, elle n'est absolument pas douloureuse pour l'animal. Pour ce faire, il vous faudra tenir votre animal le dos contre vous qui êtes assis et maintenir son corps entre vos cuisses. Utilisez ainsi un coupe-griffe en prenant garde de ne pas couper la partie vivante de la griffe (pulpe rose), ce qui le ferait saigner et souffrir.
Pour notre part, nous sommes totalement opposés à l'ablation des griffes d'un chat qui est une mutilation inutile et invalidante. Il faut d'ailleurs rappeler que depuis 2004, la législation interdit enfin cette pratique d'un autre âge (décret n°2004-416 du 11 mai 2004 paru au Journal Officiel n°115 du 18 mai 2004).

Haut de page

LES PRODUITS TOXIQUES

Certains médicaments humains, certains aliments et plantes peuvent se révéler toxiques pour les chats. Nous donnerons à titre d'exemple la liste ci-dessous, sachant que celle-ci n'est pas exhaustive et qu'il convient d'éviter absolument de donner un médicament pour humain à votre chat, ainsi que des aliments non spécifiques à son espèce, sans parler bien évidemment des produits chimiques (eau de Javel, insecticide, granulés anti-limace, anti-fourmi, engrais ...).

Pour ce qui est des médicaments, nous citerons :

Pour ce qui est des aliments :

Pour ce qui est des plantes :

Haut de page

LES SOINS VÉTÉRINAIRES

Pour le bien-être de votre compagnon et pour lui permettre de grandir et vieillir dans de bonnes conditions de santé, un certain nombre de soins réguliers sont nécessaires. Nous aborderons ci-après les points les plus importants pour sa santé.

Parasitologie externe par les puces et tiques :
Les puces peuvent faire survenir, chez certains sujets, des allergies (dermatites). Elles peuvent également être responsables de la transmission de vers et de la bactérie responsable de la maladie de la griffe du chat.
La tique, quant à elle, peut être à l'origine d'une très grave maladie (pour le chat comme pour l'homme) : la maladie de Lyme.
Il est donc nécessaire de surveiller régulièrement le pelage de votre chat et de lui administrer périodiquement un produit efficace, en concertation avec votre vétérinaire, selon l'environnement et le mode de vie du chat. Ces produits se présentent maintenant très souvent sous forme d'ampoule dont on verse le contenu sur la peau de la nuque du chat. C'est très simple d'utilisation et fort peu contraignant.
Si votre compagnon se gratte, vous pouvez bien entendu soupçonner la présence de puces. Toutefois, dans le cas d'une manifestation dermatologique dans la zone de démangeaison, il est conseillé de consulter votre vétérinaire sans tarder. Ces manifestations peuvent être d'origine très diverses de type teigne, gâles ... auquel cas un traitement bien spécifique sera nécessaire.

Parasitologie interne (vers et microbes protozoaires) :
Votre chat peut être infesté par les vers pour diverses raisons liées à son mode de vie. Bien que courante et bénigne si traitée convenablement, cette infestation peut avoir de fâcheuses conséquences sur l'état de santé de votre compagnon (amaigrissement, démangeaisons anales, diarrhée ...).
Les principaux vers du chat sont :

La fréquence des vermifugations est la suivante :
Les chats peuvent aussi être infestés par d'autres parasites digestifs : les protozoaires. Deux catégories s'observent chez les chats : les giardia et les coccidies. Il convient, tout d'abord, pour éviter ce type d'infestation, d'adopter des mesures sanitaires telles que le nettoyage des sols, la désinfection des bacs à litière ... Si l'animal souffre de problèmes digestifs, il y a lieu de consulter votre vétérinaire afin d'adopter le meilleur traitement.

Les vaccins indispensables :
En France, la vaccination des chats n'est pas obligatoire sauf dans certaines conditions (expositions félines, mise en pension, sortie du territoire, élevage, zone contaminée par la rage, ...). Toutefois un certain nombre de vaccins sont indispensables à la bonne santé de votre compagnon :

Les vaccins recommandés :

Les maladies :
Pour certaines maladies, il n'existe pas encore de vaccin disponible en France. Quelques vaccins bien spécifiques peuvent être à l'étude, voire en phase de test, aux USA par exemple, mais non encore disponibles en France. Nous citerons :

Données physiologiques du chat :

Haut de page